Peut-on enterrer son animal de compagnie dans son jardin ?

Certains propriétaires choisissent d’enterrer leur animal à la maison. Cette option réduit le coût en évitant les frais d’incinération onéreux. Cela donne un dernier lieu de repos aux animaux domestiques bien-aimés, à la maison.

Si vous envisagez d’enterrer votre animal dans votre jardin, il est important de tenir compte de la législation. En France, il est légal d’enterrer les animaux de compagnie dans un jardin qui vous appartient. Il n’est pas légal d’enterrer des animaux dans les jardins d’un logement loué, dans une propriété dont vous n’êtes pas propriétaire ou dans des lieux publics.

Vous pouvez enterrer votre animal de compagnie dans votre jardin, mais sous certaines conditions :

– L’animal doit peser moins de 40 kilos, il doit être enterré au moins à 35 mètres des premières maisons et de points d’eau. Le trou doit être suffisamment profond (environ 1,20 mètre de profondeur).

Il ne faut jamais recouvrir le corps d’un sac plastique, mais le recouvrir d’un linge, ou dans un cercueil pour animaux (ou boîte en bois) ou à même le sol (trou de 1,20 mètre de profondeur). La dépouille doit être recouverte de chaux vive avant de l’enterrer.

Vous pouvez également marquer le lieu d’inhumation avec un revêtement en pierre, ou avec des plantes en pot.

Si votre animal fait plus de plus de 40 kilos, il faut contacter un service d’équarrissage (Article L. 226-6 du Code rural). Les tarifs libres varient en fonction du poids de l’animal et du nombre de kilomètres parcourus pour le transport. Ce service est chargé d’enlever les cadavres d’animaux.

Évidemment, il est formellement interdit de jeter la dépouille de son animal de compagnie dans une poubelle ou autres, sous peine d’une amende de 3750 euros. Un geste coûteux, mais aussi inhumain. Les animaux ne sont pas des déchets.